silenceLundi 20 février 2017, MK2 Odéon.

Très déçue, en dépit d'une mise en scène soignée et d'une photo très esthétique. Des missionnaires jésuites sont persécutés et mis à mort dans le Japon du 17e siècle. Leur sacrifice, ainsi que celui des convertis, apparaît tellement inutile que du coup les tortures et les persécutions paraissent justifiées, ce qui est un peu fort. La démonstration me semble donc maladroite et insupportable. Et puis, comment expliquer la totale absence de charisme des comédiens (mis à part Adam Driver, mais qui a malheureusement un rôle secondaire) ? Les acteurs japonais s'expriment de façon très codifiée et théâtrale, comme dans des films anciens, mais filmés par un occidental, ils paraissent caricaturaux et cela aussi est insupportable. Beaucoup d'ennui et d'embarras, pour résumer mes impressions. Il vaut mieux retourner voir les vieux chefs-d'oeuvre du grand Scorsese.